Le politique à l'écran / Pascal BOUVIER

27,00 €
HT

Pascal BOUVIERLE POLITIQUE À L'ÉCRAN
Esthétique et imagerie du pouvoir

Dépôt légal : septembre 2010
ISBN : 978-2-913351-15-8
27€ TTC France

Quantité

Le pouvoir politique n’a pas d’existence sans une capacité à s’inscrire dans le temps et dans l’espace. Il a besoin de mises en scène et donc de supports matériels. Il nous place d’emblée dans une logique de l’écran. Comment définir celui-ci ? Il faut considérer comme écran tout ce qui matériellement est un support de projection et d’expression. Ainsi la politique va-telle s’approprier les formes traditionnelles de l’écran (peintures, placards, affiches) pour tenter, ensuite d’utiliser, sans limites, la révolution engendrée par les techniques de l’image mobile (cinéma et télévision). Cette intégration de l’imagerie et de l’esthétique en politique marque-t-elle sa fin tout en menaçant la démocratie ? La postmodernité se symbolise-t-elle par un écran vide de projets ? Vide existentiel pour des êtres dans l’errance, comme l’écrit Zygmunt Bauman : « La liberté ultime est dirigée vers l’écran, vécue en compagnie de surfaces, elle a pour nom zapping ». Les techniques bouleversent toujours les consciences. L’apparition du « berlusconisme » préfigure-t-elle une politique faite pour des masses « éduquées » à partir de programmes indigents ? Internet est-il un moyen de résister à ce mouvement ou n’est-il qu’une nouvelle forme d’aliénation ? Les écrans ne cessent pas de nous interroger pour nous renvoyer à notre propre image.

Pascal Bouvier est agrégé et docteur en Philosophie, il enseigne à l’Université de Savoie. Il est l’auteur de Machiavel ou Campanella, une alternative moderne, L’Harmattan, Paris, 2007, de L’Image en politique : théâtralité et réputation, Editions de l’Université de Savoie, Chambéry, 2008, de Millénarisme, messianisme, fondamentalisme : permanence d’un imaginaire politique, L’Harmattan, Paris, 2008 et de Petite histoire de la philosophie politique, Ellipses, Paris, 2009. Il est membre du laboratoire Langages, Littératures, Sociétés de l’Université de Savoie et de l’Institut de Recherches Philosophiques de Lyon.

978-2-913351-15-8