Sémiologie du secret

24,00 €
HT

Sémiologie du secret
Représentations du secret et de l’intime dans les arts et la littérature
ÉLIANE BURNET| PASCAL BOUVIER | CATHERINE LENOIR-BELLEC | SYLVAIN SANTI
JONATHAN DEGENÈVE | NATHALIE SOLOMON| LYDIE REKOW | YANNICK BRESSAN

2007 - I
ISBN : 978-2-913351-11-0
ISSN collection : 1635-6373
24 €

Quantité

Lieux naturels d’explorations humaines, le secret et l’intime représentent ce fond de l’être à partir duquel est jetée sur le réel l’ancre d’une force désirante. Ces termes peuvent être considérés comme la muraille d’énigmes volontairement soustraite au monde sur laquelle s’édifient en plein roc l’être et ses représentations. Il s’agit donc de ce morceau de nous, dont l’énigme nous construit et nous détruit à la fois, nous dérange et nous comble. Inavouable ou aimable, exhibé ou verrouillé, le secret est la matière même de l’intime, il en constitue la toile de fond. Le principe même de l’ « ordre » de l’être et de sa propagation au travers de ses représentations littéraires et artistiques passe ainsi par le biais de ce qui indique chez tout individu une soif de rapport. L’intime infuse sans cesse : le secret en est l’effusion qui sous diverses instances – la psychanalyse nous l’a démontré – éclate ou demeure caché mais dans les deux cas, fait toujours symptôme. En conséquence, il demeure perpétuellement ce que Martin Scherrer nomme « le chant du sujet », chant lancé sourdement ou de manière tonitruante et qui prend toujours appui sur les racines gigantesques de l’intime ou dans l’humble carrière de notre désir demeuré en nos tâtonnements d’aveu. En ce sens, il remémore sous diverses formes notre lancinante incomplétude.


J.-P. Gavard-Perret / Université de Savoie

978-2-913351-11-0